La livraison vous est offerte sans minimum d'achat ! Profitez des PROMOS, cumulables avec les coupons !

Savez-vous bien respirer ?

Publié par Fine Riki le

Savez-vous bien respirer ?

S’il évoque, pour la plupart d’entre nous, l’enchaînement de mouvements plus ou moins complexes, le yoga ne se limite pas à la réalisation de postures ou au seul récit de sutras. Souvent associé à la notion de méditation, le yoga implique un travail sur le souffle et vise, à terme, la maîtrise de sa respiration. Outre l’acquisition d’une souplesse accrue et d’un bien-être autant physique et mental, le yoga permet de prendre pleinement conscience de soi par le biais d’une respiration posée et maîtrisée, comme nous allons le voir dans la suite de cet article.
 
Deux yogis en pleine séance de pranayama au bord de la mer
 

La respiration : Au cœur de la pratique yogique

Élément indispensable à la bonne réalisation des postures parfois exigeantes du yoga, la respiration est tout simplement au centre d’une pratique yogique harmonieuse et réussie. En effet, si elle est mécanique et inconsciente, dans notre vie de tous les jours, la respiration devient consciente et maîtrisée, lors d’une séance de yoga. On parle, dans ce cas, non pas d’un mais de plusieurs types de respiration qui varient, en fonction de la forme de yoga pratiquée ou des exercices effectués.
 
Yogi en padmasana posture du lotus, pratiquant le pranayama
 

Les différents types de respiration

• La respiration dite complète (ou Dirga Pranayama) consiste en une combinaison des trois types de respiration. On distingue ainsi la respiration abdominale, qui s’effectue au niveau du ventre, de la respiration costale, sollicitant plutôt le thorax. La respiration supérieure, quant à elle, intervient au niveau des clavicules. S’effectuant par le nez, cette forme de respiration permet de faire circuler harmonieusement l’énergie vitale dans tout le corps. Elle intervient au moment de la relaxation.
• La respiration solaire (Surya Bedha Kumbaka) consiste, elle, à accompagner la respiration par un mouvement circulaire des bras, de bas en haut, formant ainsi un soleil. S’effectuant en position assise comme debout, cette forme de respiration permet, en début et en fin de séance, de se détendre tout en travaillant efficacement son souffle.
• La respiration alternée (Nadi Shodhana) permet de dynamiser les hémisphères cérébraux tout en rétablissant un équilibre général, au niveau énergétique. A réaliser en position assise, idéalement en demi-lotus, cette forme consiste à respirer profondément par une seule narine, avec l’index placé au niveau du troisième œil.
• La respiration « de nettoyage » (Kapalabathi) consiste, elle, à expulser l’air de façon très vive et par le nez, au moyen d’une forte contraction de l’abdomen. Préconisée en prévention des infections respiratoires (angines, grippes etc.), cette forme de respiration permet de nettoyer les sinus tout en renforçant les muscles abdominaux. Facilitant, en outre, les fonctions digestives et intestinales, cette respiration est donc particulièrement recommandée le matin, au réveil. Toutefois, il ne faut pas en abuser, et elle déconseillée aux femmes enceintes et aux personnes souffrantes.
• La respiration Ujjayi, signifiant littéralement le « souffle du guerrier », est basée quant à elle sur une série d’inspirations et expirations exclusivement nasales et d’égales longueurs. On contracte légèrement les abdominaux au début des inspires et des expires, et on active les bandhas (gorge et périnée). Permettant un réel centrage sur soi et générant une énergie certaine, elle est largement utilisée en yoga Ashtanga, qui l’associe à la réalisation de chacune de ses postures.
Yogini en padmasana posture du lotus, pratiquant le pranayama au bords de la mer
 

Les bienfaits d’une bonne respiration

Si une mauvaise respiration engendre fatigues physique et nerveuse, stress, manque de concentration et parfois même problèmes digestifs, une bonne respiration ne présente, elle, que des avantages. Source de sérénité et de bien-être, une respiration maîtrisée dans le cadre d’une séance de yoga permet, à terme, d’améliorer notablement la santé tant physique que mentale de quiconque la pratique. Favorisant l’élimination des toxines de l’organisme, une bonne respiration détend le corps, améliore la circulation sanguine et accélère le processus de guérison. D’un point de vue mental, elle améliore la concentration, renforce l’estime de soi et permet de diminuer stress et autres tensions nerveuses. Namaste !

Partager ce message


← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.