La livraison vous est offerte sans minimum d'achat ! Profitez des PROMOS, cumulables avec les coupons !

La fleur de lotus, un symbole sacré qui ne vous laissera pas de marbre

Publié par Jean-Paul ADOLLE le

La fleur de lotus, un symbole sacré qui ne vous laissera pas de marbre

Le lotus a une place à part parmi toutes les plantes, car elle est considérée comme sacrée en Orient, depuis l'antiquité. C'est un véritable emblème pour les yogis et un symbole fort pour les bouddhistes. On lui associe entre autre, les concepts de fertilité, le longévité, de prospérité et d'accomplissement spirituel. Nous allons brosser ensemble les croyances et les traditions qui s'y rattachent.

Fleur de lotus cerf-volant et nénuphars

Signification générale de la fleur de lotus

De part sa forme harmonieuse, la fleur de lotus représente la beauté et la grâce. Le fait qu'elle pousse dans les étangs, les ruisseaux et dans la vase lui confèrent un caractère mystique, d'où son importance dans la spiritualité. Elle est aussi symbole d'éloquence dans le langage des fleurs victorien.

Fleur de lotus blanc

Symbolique religieuse du lotus

Dans la tradition bouddhiste, le lotus représente la pureté, car elle naît des eaux boueuses et développe de magnifiques fleurs pures. De même, en chaque être humain peut naître la nature pure de Bouddha, quelque soit ses imperfections, et atteindre l'éveil. Le lotus est aussi un bel exemple du principe de simultanéité de l'effet de la cause, du fait qu'il soit une rare plante dont les fleurs et les fruits poussent en même temps.

Bourgeon de fleur de lotus das un temple bouddhiste

La fleur de lotus a aussi toute sa place dans la mythologie hindoue, symbole de paix et d'éternité. Dans les représentations classiques des divinités, le dieu à tête d'éléphant Ganesh est assis dans une fleur de lotus, tout comme la déesse Lakshmî qui en tient dans ses mains, laissant tomber des pétales – métaphore de la création, tandis que Brahma se tient sur une fleur de lotus poussant sur le nombril de Vishnou.

Représentation de Vishnou, Lakshmî et Brahma, assis sur une fleur de lotus émergeant du nombril de Vishnou

Le lotus intervient également l’Égypte antique. Il est l'attribut de la Basse Égypte quand le papyrus symbolise la Haute Égypte. C'est aussi l'allégorie de la renaissance, du fait que les pétales semblent se régénérer d'un jour sur l'autre. Le lotus bleu égyptien est le symbole du dieu de Memphis Néfertem, “Seigneur des Parfums”, anciennement nommé “nen-nufer”, d'où vient le nom commun actuel “nénuphar”. Les prêtres en faisaient des infusions aux effets apaisant et favorisant le sommeil.

Représentation de la fleur du lotus sur un papyrus égyptien

Position et mudra du lotus

La posture du lotus, padmasana est un incontournable du hatha yoga et de la méditation bouddhiste. Les pieds sont placés sur les cuisses opposées, le dos droit, les mains posées sur les genoux ou bien l'une dans l'autre, les genoux au contact du sol rappelant les pétales d'une fleur de lotus.
Cette posture nécessite une certaine souplesse des hanches, que l'on peut acquérir en pratiquant régulièrement le yoga. Il existe néanmoins des variantes, comme le demi-lotus, siddhasana, ou la position « assis en tailleur » : sukhasana.

Quant au padma mudra (mudra du lotus), il permet de développer la conscience et nous rapproche de l'instant présent. Associé au chakra du cœur, Anahata Chakra, il fait référence l’état de pureté originelle de l'âme et à l’amour inconditionnel.

Dessin de padme mudra, le mudra du lotus, vert yoga


Partager ce message


← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.